QU'EST-CE QUE L'INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE (IRC) ? 


Un seul rein est capable, par compensation, d'assurer l'ensemble des fonctions rénales. Ainsi ceux qui naissent avec un rein ou ceux qui sont transplantés avec un rein peuvent avoir une fonction rénale normale.
Ce n'est que lorsque plus de 50% de l'ensemble des néphrons ont été détruits que l'on parle d'insuffisance rénale. Il apparaît alors des troubles ou des modifications des constantes biologiques qui permettent de faire le diagnostic et de suivre l'évolution de la fonction rénale.

La détérioration de la fonction rénale peut être :

  • aigüe et brutale : c'est l'insuffisance rénale aigüe,
  • lente et souvent sur plusieurs années : c'est l'insuffisance rénale chronique.

Comment la dépister et la surveiller ?
La créatinine est secrétée par le muscle au cours de son fonctionnement normal. C'est un déchet qui doit être éliminé par le rein. Son taux dans le sang augmente lorsqu'une insuffisance rénale apparaît. On peut s'en servir comme outil de surveillance. On parle d'insuffisance rénale débutante, modérée ou sévère selon le degré d'élévation de la créatinine.
En pratique on utilise le débit de filtration glomérulaire (DFG) qui est apprécié par la clairance de la créatinine c'est-à-dire le volume de sang totalement épuré de la créatinine par minute ( ml/mn). En fonction de la diminution du DFG ou encore de la baisse de la clairance de la créatinine on distingue quatre stades de l'insuffisance rénale chronique :

  • Stade 1 : Fonction rénale normale ou insuffisance rénale légère, DFG supérieure à 60 ml/mn
  • Stade 2 : Insuffisance rénale modérée DFG : 30-60 ml/mn
  • Stade 3 : Insuffisance rénale sévère DFG : 15-30 ml/mn
  • Stade 4 : Insuffisance rénale terminale DFG : inférieure à 15 ml/mn
L'urée est aussi un déchet éliminé par le rein, mais son taux dans le sang peut aussi varier avec la quantité de protéines (viandes) que nous mangeons.

La destruction des néphrons est en général irréversible. Il est rare que l'insuffisance rénale régresse. Elle évolue progressivement même si la maladie initiale a disparu.
Les symptômes de l'IRC apparaissent tardivement. Jusqu'à un stade avancé, l'insuffisance rénale n'entraîne le plus souvent aucun trouble apparent.

C'est la raison pour laquelle un suivi régulier doit être pratiqué lorsqu'une insuffisance rénale même débutante a été diagnostiquée.

Lorsque la fonction rénale est sévèrement détériorée :
  • les reins éliminent difficilement le surplus d'eau et de sel,
  • les déchets toxiques s'accumulent dans le sang (urée, créatinine…),
  • le taux de calcium dans le sang est trop bas et celui du phosphore est trop haut
  • la fabrication des globules rouges est défectueuse, conduisant à une anémie.

Certains symptômes peuvent alors apparaître :
  • apparition ou aggravation d'une hypertension artérielle, apparition d'œdèmes des jambes ou du visage,
  • nausées, vomissements, somnolence,
  • crampes, démangeaisons, difficulté à s'endormir,
  • fatigue, pâleur du visage, baisse des performances intellectuelles, physiques et sexuelles.

Il faut consulter votre médecin
Une bonne coordination entre médecin traitant et néphrologue permet de ralentir au maximum la progression de l'insuffisance rénale, notamment en pratiquant des contrôles réguliers par prises de sang et recueil des urines. Un régime, un traitement spécifique, ou l'adaptation de votre traitement actuel peut être nécessaire.



Copyright © 2012. Tous droits réservés.